Jusque à présent il était difficile de faire la distinction entre grands strongles et petits strongles . Il fallait faire une coproculture pour faire éclore les oeufs, et les laisser se développer jusqu'au stade L3 (forme infectante). C'est seulement à ce stade que l'on peut les identifier. Cette technique est longue, plus d'une semaine et pleine d'aléas. La technique consistant à mesurer la taille des oeufs ne fonctionne pas. Si statistiquement les grands strongles ont des oeufs plus gros que les petits strongles, il y a une superposition dans la répartition des tailles, ce qui rend l'identification individuelle impossible.
Grace à la biologie moléculaire il est maintenant possible de faire cette distinction.
Au laboratoire on isole l'ADN des oeufs, puis on amplifie une séquence spécifique de chaque population. Après amplification il suffit de faire migrer les produits de la PCR dans un gel d'agarose. on obtient des bandes spécifiques soit des grands strongles soit des petits strongles. Cette technique est rapide, résultats en 24 heures.
Rédigé par Frédéric Bermann le Samedi 5 Octobre 2013 à 07:16 | Commentaires (0)
Les microRNA sont de petits ARN (20 à 22 bases), non codants qui régulent l’expression des gènes en bloquant les ARN messager en se liant à leur extrémité empêchant leur lecture par les ribosomes.
Certains sont spécifiques d’organes : muscle squelettique, coeur , foie , rein …
D’autres sont ubiquitaires et signent des grandes voies métabolique : régulation de l’énergie, prolifération cellulaire, inflammation, activité anti tumorale….
Certains microRNA passent dans le sang sous forme d’exosomes très résistants et très stables. Ils peuvent passer dans le sang soit lors de lésions cellulaires (mir-122 du foie), soit en l’absence de lésions comme messager (mir-1, mir-133 du muscle).
Chez l’homme on en connait plus de 1200, seulement 600 sont a ce jour connu chez le cheval.
Ces microRNA sont conservés lors de l’évolution des espèces.
Leur découverte est récente , et les premières études chez l’homme datent des années 2000, surtout comme marqueurs non invasifs de tumeurs.
En matière de pathologie musculaire, c’est une très bonne alternative à la biopsie.
La détermination de certains microARN est effectuée au laboratoire.
Rédigé par Frédéric Bermann le Jeudi 3 Octobre 2013 à 07:33 | Commentaires (0)

Une nouvelle forme de toxicité vient d'etre décrite. Elles est due à la fétuque élévée parasitée par un endophyte.


Des auteurs australiens viennent de mettre en évidence la toxicité de la fétuque élevée parasitée par un endophyte Max P. Un endophyte est un champignon vivant à l'interieur d'une plante et invisible à l'oeil nu. Le nouvel endophyte Max P à été sélectionné car il confere à la plante une protection contre les insectes. Il permet dans les patures une meilleure persistance de la plante durant les été secs.
Si un cheval mange dans une pature semée de fétuques MaxP ou du foin provenant de ces patures , celui ci présente de l'inappétence de la dépression et un oedeme de la tete, de l'encolure et de l'abdomen. Les valeurs d'albumine sont basses.
Dans six fermes différantes en Australie 48 des 56 chevaux ont présenté des signes clinques et 4 sont morts.
La toxicité est attribuée à un alcaloide pyrrolizidinique : N-acetyl norloline.

Il ne semble pas que ces semences soient utilisées en France, cependant il n'est pas impossible que ce champignon soit présent à l'état naturel.
Rédigé par frédéric bermann le Lundi 14 Décembre 2009 à 11:14 | Commentaires (0)
De nombreux cas de myopathie atypique sont actuellement diagnostiqués.
cette pathologie atteint les chevaux au pré. On les retrouve couchés et presque incapables de se lever. Ils présentent une augmentation des rythmes cardiaque et respiratoire. Les urines sont foncées en raison de la présence de myoglobine. Les prélèvements de sang révèlent une très forte augmentation des enzymes musculaires ( CPK,GOT). L'issue est souvent fatale.
Tags : myopathie
Rédigé par frédéric bermann le Vendredi 4 Décembre 2009 à 11:25 | Commentaires (0)

Profil
Frédéric Bermann


Infos XML

Archives


Dans nos blogs

Galerie


Liste de liens

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile